Des articlesArrow image
Feedback à travers un miroir culturel

Feedback à travers un miroir culturel

Rédigé par :
Thomas Schipperen
Date de création
October 23, 2020
Dernière mise à jour :
June 20, 2024
|
5 min de lecture
Aucun article n'a été trouvé.
Table des matières
Prêt à améliorer les compétences de votre personnel et
transformer votre entreprise dès aujourd'hui ?

Nous proposons une solution de formation évolutive pour les employés. Il vous permet d'améliorer en permanence les compétences de vos collaborateurs et d'étendre leurs capacités.

Planifiez une réunion
Principaux points à retenir

Feedback à travers un miroir culturel

Nous étudions en profondeur les commentaires provenant de différentes cultures et vous proposons des exemples concrets de la manière dont les différentes nationalités donnent leur avis. À titre pratique, nous présentons cinq étapes qui vous aideront à donner votre avis dans un contexte multiculturel.

Le feedback est un cadeau. Cependant, cela peut parfois être difficile à voir, même dans notre propre contexte culturel. Mais lorsque nous franchissons les frontières culturelles, le don métaphorique se transforme souvent en une gifle. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de « feedback critique ».

Si l'on regarde de plus près ce phénomène de feedback, est-ce que le feedback est le même en France, aux États-Unis ou en Inde, par exemple ? Définitivement non, non, et nahi !

En explorant le feedback à travers le miroir culturel, nous pouvons constater que notre contexte culturel façonne fortement la façon dont nous communiquons. Bien que l'intention du message soit la même, l'emballage change. Et cet emballage possède de nombreuses couleurs et textures différentes.

Certaines cultures croient au style instrumental lorsqu'il s'agit de donner un feedback, laissant l'expéditeur entièrement responsable de se faire comprendre. Cela conduit souvent à utiliser des outils de mise à niveau, tels que complètement, totalement, pour s'assurer que le message clé est clair : « Cette déclaration n'est absolument pas claire », « Vous êtes totalement incapable d'adapter vos commentaires aux différents contextes culturels ». Les pays qui favorisent le style instrumental sont, par exemple, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Suède et le Danemark. En revanche, d'autres cultures, comme les pays arabes ou asiatiques, suivent un style plus affectif, faisant peser la charge de la compréhension sur le récepteur. L'expéditeur utilise donc des dégradateurs (légèrement, légèrement, mineurs) pour adoucir le message et laisser de la place au destinataire pour lire entre les lignes.

Une autre façon de comprendre le feedback dans différentes cultures consiste à utiliser l'image d'un hamburger. Dans la méthode du hamburger, le feedback critique, ou « la galette », est entouré de deux affirmations positives ou « les petits pains ». Alors que certaines cultures (par exemple les États-Unis, le Canada ou la Grande-Bretagne) préfèrent donner leur avis sur les hamburgers de cette façon, d'autres cultures éliminent les glucides et présentent uniquement la viande (par exemple les Pays-Bas, l'Allemagne), ou choisissent l'option végétarienne (par exemple, le Japon, la Chine).

Ce n'est pas un problème en soi lorsque le feedback est donné et interprété selon le même prisme culturel. L'approche polie et indirecte du feedback présente dans de nombreuses cultures asiatiques semblera tout aussi claire et directe à un autre Asiatique. Le problème commence lorsque nous lisons les commentaires d'une autre personne en utilisant notre propre cadre de référence culturel. Soudain, un Néerlandais peut se sentir comme un taureau dans un magasin chinois s'il continue à donner son avis comme il le ferait aux Pays-Bas. Et n'oublions pas l'autre côté. Leurs commentaires peuvent souvent sembler grossiers ou entraîner une perte de la face, voire un sentiment d'attaque personnelle, ce qui entraînera probablement une baisse de motivation.

Des exemples du monde entier

Étant donné qu'un exemple vaut souvent plus que mille explications, examinons en profondeur le feedback entre les cultures. Imaginez la situation suivante : un collègue vous a demandé de revoir son rapport et de lui faire part de vos commentaires. À votre avis, le résumé de gestion est excellent. Cependant, le deuxième chapitre contenant l'analyse manque de structure et de corps. Bien entendu, la culture comporte de multiples facettes et est plus complexe que la culture nationale à elle seule. Ces exemples sont donc, dans une certaine mesure, des généralisations ou des exagérations de tendances et de bizarreries.

En tant que Néerlandais, vous serez très direct, car l'honnêteté et la transparence sont essentielles pour vous. Par conséquent, vos commentaires ressembleraient à ceci : « L'analyse manque complètement de structure et de corps. »

En tant qu'Allemand, vous dites les choses telles qu'elles sont, en essayant d'établir un lien avec un ensemble d'expertise ou de connaissances. Vos commentaires seraient les suivants : « Quels sont les résultats de l'analyse ? Quelle approche avez-vous utilisée ? Cela ne se voit pas à cause d'un manque de structure. »

En tant qu'Anglais, vous envelopperez vos commentaires dans une veste de politesse, surmontée d'un col de franchise. Vos commentaires ressembleraient donc à : « J'envisagerais de regarder la structure de l'analyse. Mais ce n'est que mon avis. »

En tant qu'Américain, vous êtes formé pour vous concentrer sur le positif. Votre véritable feedback se trouve davantage dans ce qui n'est pas dit. Par conséquent, vous diriez quelque chose comme : « Vous avez fait un travail particulièrement intéressant avec le résumé de gestion ».

En tant que Français, afin de maintenir une relation positive, vous avez tendance à rechercher les règles ou les normes auxquelles l'autre personne s'est écartée, au lieu de vous attaquer directement au comportement. Vos commentaires ressembleraient donc à : « Selon le livre x, la structure d'une analyse doit être... »

Enfin, en tant que personne asiatique, par exemple chinoise, vous voudriez aider l'autre personne à garder le visage et vous brouillez donc votre message ou vous évitez de communiquer vos commentaires à la personne. Vous pouvez donc transmettre vos commentaires à un autre collègue qui, vous le savez, les transmettra à la personne en question, ou vous pourriez aborder la question de la structure à l'ensemble de l'équipe. « En tant qu'équipe, nous pourrions avoir intérêt à apprendre la meilleure façon de structurer un rapport d'analyse. »

Alors, comment éviter de tomber dans le piège de la mauvaise communication, qui pourrait nuire à la relation et nous empêcher d'atteindre les résultats commerciaux souhaités ?

 Voici cinq étapes pour transmettre avec succès un feedback (critique) à travers les cultures :

  1. Arrêtez-vous et réfléchissez. Les commentaires doivent toujours viser à aider l'autre personne. Avant de donner tout type de feedback, il est donc important de se demander si nous le donnons avec les bonnes intentions. Si nous voulons simplement « vomir » notre opinion ou si nous nous attendons à un changement de comportement immédiat, nous devons soit décider de pratiquer l'autodiscipline, soit formuler nos commentaires sous la forme d'une demande directe de changement.
     
  2. Découvrez votre propre filtre et votre propre culture. Écoutez attentivement la façon dont les personnes qui vous entourent se font part de leurs commentaires et réfléchissez à la manière dont vous aimeriez recevoir des commentaires (quand vous sentez-vous attaqué, quand est-ce que les commentaires vous semblent utiles). La prise de conscience de votre emballage culturel personnel facilitera l'adaptation à un autre contexte culturel.
     
  3. Découvrez le code culturel. La préparation est essentielle. L'étude et l'observation de la culture et des interactions sociales du « pays d'accueil » vous permettront d'identifier les similitudes et les différences. Il est utile d'avoir un mentor natif capable de répondre à toutes vos questions.
     
  4. Trouvez un terrain d'entente. Vous n'êtes pas obligé de changer de style à 100 %. Parfois, de petits ajustements suffisent pour montrer que vous faites un effort. Vérifiez auprès de votre mentor si vous êtes sur la bonne voie.
     
  5. Amuse-toi bien ! Es-tu retombé dans de vieilles habitudes ? Pas de soucis. Rire de vous-même, vous excuser et expliquer vos intentions peut faire des merveilles et aider les autres à sympathiser avec vous.

Prêt à développer les compétences de votre personnel et à transformer votre entreprise ?

Nous proposons une solution évolutive de formation des employés. Elle vous permet d'améliorer en permanence les compétences de votre personnel.

Réservez un appel
Aucun article n'a été trouvé.
No items found.
Lepaya Image

À propos Lepaya

Lepaya est un fournisseur de formations Power Skills qui combine l'apprentissage en ligne et hors ligne. Fondée par René Janssen et Peter Kuperus en 2018 avec l'idée que la bonne formation, au bon moment, axée sur les bonnes compétences, rend les organisations plus productives. Lepaya a formé des milliers d'employés.

En savoir plus

En vedette articles

Afficher tous les articles
Aucun article n'a été trouvé.
Aucun article n'a été trouvé.